Protection Juridique des Majeurs

Certains majeurs, en raison de leur état physique ou mental doivent faire l'objet d'un régime de protection qui déroge au principe fixé par l'article 488 du Code civil : "la majorité est fixée à 18 ans accomplis ; à cet âge on est capable de tous les actes de la vie civile".

La maladie, le handicap, l'accident peuvent altérer les facultés d'une personne et la rendre incapable de défendre ses intérêts.
Le juge peut alors décider d'une mesure de protection juridique (tutelle, curatelle...) par laquelle une autre personne l'aide à protéger ses intérêts.
La protection doit être la moins contraignante possible, et en priorité être exercée par la famille.
Elle distingue aussi les cas où la personne jouit encore de ses facultés mais est en grande difficulté sociale...

Elle sera soumis à l'un ou l'autre des régimes de protection soumis par la loi à savoir :